People
Musique
Sport
Cinema
Science
Histoire
Politique
Justice
Religion
Télévision
Littérature
Mode
Logo de Monsieur Biographie
Le moteur de recherche en biographie
Cherchez la biographie d'une célébrité
OK
Chaque jour un anniversaire !
RIBéRY Franck

Biographie de
Franck RIBéRY

Nom : RIBÉRY
Prénom : Franck
Age : 31 ans
Sexe : Homme
Nationalité : Francais
Naissance : Né le
01 avril 1983
Mort : --
Statut : Homme vivant
Franck Ribéry, né le 1er avril 1983 à Boulogne-sur-Mer, est un footballeur international français et qui évolue au poste de milieu de terrain offensif.

Franck Ribéry est un footballeur français né le 1er avril 1983 à Boulogne-sur-Mer. A l'âge de 2 ans, il est victime d'un accident de voiture qui lui laissera de sérieuses cicatrices sur le visage. Il commence le football à 6 ans au conti de Boulogne-sur-Mer et rejoint à 12 ans le centre de formation du Lille OSC, mais il est renvoyé à l'âge de 16 ans pour insuffisance scolaire. Il va alors connaître un début de carrière délicat. Il évolue tout d'abord à l'Union Sportive Boulogne Côte d'Opale (2001) (CFA puis National) puis à Alès (2002) (National), un club qui tombe en faillite.

Recruté par le Stade Brestois (National),il se fera remarquer lors du fameux Nantes Brest où il avait fait une roulette à Armand et un grand pont à Yepes, et il brille véritablement lors de la saison 2003-2004 par l'accession du club breton en Ligue 2 avec une formidable ovation du public Brestois au Stade Françis Le Blé. Il se fait alors remarquer par l'entraîneur messin Jean Fernandez qui s'empresse de le faire venir en Lorraine, sans aucune indemnité de transfert.

C'est donc sous le maillot grenat du FC Metz que Franck Ribéry effectue ses grands débuts en L1 en 2004. Immédiatement, il s'affirme comme l'une des grandes révélations de la compétition et est élu « joueur du mois » de la Ligue 1 en août 2004. Évoluant au poste de milieu droit, Ribéry est un redoutable et infatigable accélérateur de jeu, également capable d'être décisif devant le but. Et tandis que certains le comparent déjà à Robert Pires (un glorieux ancien du FC Metz), il connaît ses premières sélections en équipe de France espoirs.

Transféré de manière surprenante vers le club turc de Galatasaray après seulement six mois passés en Lorraine, il ne tarde pas à devenir l'un des joueurs préférés des supporters turcs, gagnant les surnoms de « Ferraribéry » ou de « Scarface » (en hommage au célèbre personnage et en référence à la longue cicatrice qu'il a gardé sur la partie droite de son visage comme séquelle d'un accident de voiture, à l'âge de 2 ans). Marié depuis 8 ans à une femme de confession musulmane dont il a 2 enfants, et Ribéry lui-même étant converti à l'Islam (il se fait aussi appeler « Bilal »), il n’a aucun souci à s'intégrer en Turquie. Il inscrira notamment sous le maillot du Galatasaray un but permettant à son équipe de l'emporter 5 à 1 en finale de la Coupe de Turquie contre le grand rival Fenerbahçe. Mais, en conflit avec les dirigeants du club qui ne lui versaient plus ses salaires, Ribéry rejoint dès l'été 2005 le championnat de France et l'Olympique de Marseille, où il retrouve Jean Fernandez. À cette occasion, il change d'agent : il quitte John Biko, pour engager le Luxembourgeois Bruno Heiderscheid. Malgré une procédure lancée par le club turc pour « rupture de contrat abusive », Franck Ribéry obtient une autorisation de jouer par la FIFA.

Le public du stade Vélodrome ne mit que très peu de temps à l'adopter. Auteur de performances exceptionnelles, il finit meilleur espoir du championnat, trois fois élu "joueur du mois", auteur du "but de l'année" face à Nantes. C'est fort logiquement qu'il se retrouve sélectionné sous le maillot bleu pour la Coupe du Monde.

Ses prestations en Ligue 1 ainsi qu'avec l'équipe de France espoirs lui ouvrent finalement la porte de l'équipe de France A et de la Coupe du monde 2006, puisque le sélectionneur national Raymond Domenech décide de le retenir dans la liste des 23 joueurs sélectionnés pour la compétition. Il y porte le numéro 22 lors de sa première sélection, le samedi 27 mai 2006, à l'occasion de la rencontre amicale France-Mexique au Stade de France, durant laquelle il fait une entrée plus que remarquée à la 75e minute, sous l'acclamation du public ! Symboliquement, ce match est aussi le dernier de Zinedine Zidane au Stade de France.

Pour sa deuxième sélection, il remplace Zinédine Zidane et obtient un penalty face au Danemark aboutissant à une victoire 2-0 pour la France. Ribéry prouve alors qu'il y a moins à s'inquiéter du départ de Zidane, et qu'il est un des maillons essentiels des bleus en tant que joker de luxe. Ribéry est à l'origine des deux buts marqués contre la Chine pour le dernier match de préparation des bleus (victoire 3-1). Il connaît sa première titularisation lors du premier match des Bleus de Coupe du monde 2006 en Allemagne, contre les Suisses le 13 juin.

Il franchit un palier en marquant son premier but en sélection nationale le 27 juin 2006, contre l'Espagne, et permet à l'équipe de France de revenir au score puis de l'emporter 3 buts à 1 et de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2006. Plus tard, il effacera à maintes reprises plusieurs Brésiliens dont Ronaldinho, et mettra même Ricardo (le gardien portugais) en difficulté. Après la victoire en demi-finale contre le Portugal, il participera le 9 juillet à la finale de Coupe du Monde contre l'Italie. Pour sa première sélection, Franck réalise donc un très beau parcours.

Chouchouté par le public, la presse l'annonce déjà comme le successeur de Zinedine Zidane. De plus, ses débuts en bleu lui valent l'admiration de ses coéquipiers notamment celle de Thierry Henry, le Gunner se retrouvant dans ce joueur qui débarque en équipe de France pour la Coupe du monde sans avoir été convoqué auparavant mais Zinedine Zidane, son capitaine, est lui aussi impressionné par le talent du jeune Nordiste : « Franck respire la joie de vivre. Il ne calcule pas, même dans sa relation avec les anciens. Il est très fort. C'est quelqu'un qui marquera les esprits à chaque fois qu'il sera sur les terrains. Il deviendra quelqu'un d'important dans le foot. » (Télé Magazine, n°2646)

Au début du mois d'août 2006, il se dit décidé à quitter l'Olympique de Marseille après le départ de Jean Fernandez pour l'AJ Auxerre (pour des raisons non dévoilées) - ce qui n'est pas sans renforcer sa réputation de mercenaire - ce qui déplaît à Pape Diouf, président du club où il est sous contrat jusqu'en 2010. Mais suite au match de son équipe à Berne, il revient sur ses déclarations, et déclare mettre un terme définitif au "feuilleton Ribéry" en confirmant qu'il reste dans le club de son cœur, l' Olympique de Marseille.

Sous son impulsion, Marseille effectue un bon début de saison en championnat. Mais en novembre-décembre 2006 Franck Ribéry souffre d'une pubalgie et est indisponible pour son club.

A la fin de la saison 2006-2007, Pape Diouf offre un "bon de sortie" à Ribéry, bien que le club olympien ait réussit à se qualifier pour la prestigieuse Ligue des champions. Le manager général de l'OM réclame un minimum de 25 millions d'euros pour son départ. Le Real Madrid ne souhaitant pas mettre une aussi grosse somme, c'est finalement le Bayern de Munich qui se décide à l'accueillir, son nouvel agent Jean-Pierre Bernès s'étant occupé de la transaction. Le montant du transfert atteint 26 millions d'euros (16 M€ immédiats, 10 M€ en 2008, et 4 M€ si le Bayern se qualifie en ligue des Champions), ce qui constitue un record en Allemagne. Ribéry touchera 4 millions d'euros nets par saison. A noter que le Bayern, qui a terminé quatrième de Bundesliga, ne jouera pas de Ligue des champions la saison prochaine, mais participera seulement à la Coupe UEFA.

Ses débuts exceptionnels au Bayern de Munich lui attirent les faveurs du public et de la presse allemande. Franz Beckenbauer, légende du football allemand, déclare à son propos : « Quand nous l'avons engagé, c'est comme si nous avions gagné au Loto ». Son entente avec les deux autres recrues du Bayern, Luca Toni et Miroslav Klose, permet à son équipe de gagner la Coupe de la Ligue 2007 et d'en être le meilleur buteur, puis d'enchaîner les victoires pour remporter le Championnat d'Allemagne. Ribéry réalise quelques prouesses, comme lors d'un match de Coupe d'Allemagne où il réussit une panenka, qui permet de qualifier son équipe pour les demi-finales (le Bayern remportera finalement la coupe face au Borussia Dortmund).

Le 26 mars 2008, lors du match France - Angleterre, il marque sur pénalty et rend hommage à son ami Hicham ainsi qu'à Thierry Gilardi, mort la veille d'une crise cardiaque.

En mai 2008, après un sondage réalisé auprès de 268 joueurs du championnat d'Allemagne et publié par le magazine Kicker, il est élu meilleur joueur de la Bundesliga.

Au Championnat d'Europe de football 2008, le 17 juin 2008, lors du troisième match de poule de l'équipe de France contre l'Italie, Franck Ribéry se blesse assez gravement à la neuvième minute de jeu. Il est évacué sur une civière. Touché à un ligament de la cheville gauche, il est opéré avec succès par le chirurgien du Bayern de Munich, mais il est indisponible plusieurs mois.

Pour sa deuxième saison au Bayern, Ribéry est contraint de rester en tribune jusque mi-octobre, suite à la blessure contractée lors de l'Euro. Absent des terrains, son équipe peine en championnat, et enchaîne les contre-performances. Le Français signe son grand retour le 30 septembre 2008 en Ligue des Champions face à Lyon. Alors à la 9e place en championnat, le Bayern réintègre le podium, grâce à une série de huit matches sans défaite. Toujours à son plus haut niveau, Ribéry multiplie comme en 2007/08 les excellents matches, étant décisif quand il le faut (but vainqueur à Francfort, Schalke). « C'est Dieu qui lui a donné son talent », confiera quelques jours plus tard son entraîneur Jürgen Klinsmann. Nommé pour le Ballon d'or en 2008, il n'obtiendra finalement que 7 points et sera classé seizième sur la sélection de 30 joueurs. Cependant, il sera sacré une semaine plus tard meilleur joueur français de l'année, pour la deuxième fois consécutive. Lors des huitièmes de finales aller de la Ligue des champions face au Sporting Lisbonne il réalise entre autres deux buts et deux passes décisives. Le Bayern de Munich s'impose ainsi 5 à 0. En quart de finales aller de la Ligue des champions, le Bayern de Munich perd contre le FC Barcelone par 4 à 0. Franck Ribéry fait alors part de son admiration pour le club catalan et son jeu, ce qui alimente les rumeurs d'un futur départ du joueur durant le mercato d'été, et crispe ses relations avec le Bayern .

Lors de la première moitié de la saison 2009-2010, Ribéry ne joue que quelques matches avec son club et est soit remplaçant soit absent du groupe avec les Bleus en raison de blessures récurrentes (tendinite rotulienne, inflammation de la cheville, inflammation de l'orteil). Il manque ainsi la double confrontation en barrage de l'Equipe de France contre l'Irlande en novembre (1-0, 1-1 a.p.).

Après de nombreux reports, son retour en compétition après plus de trois mois d'absence intervient le 23 janvier 2010. Entré comme remplaçant contre le Werder de Brême, il contribue à la victoire du Bayern (3-2). Redevenu titulaire, il enchaîne les bonnes prestations, et donne la victoire à son equipe contre Hambourg (1-0) d'une superbe frappe. Le Bayern devient alors leader de Bundesliga grâce à cette victoire.

Annoncé plusieurs fois vers le Real Madrid, il serait intéressé pour rejoindre le club espagnol en juin 2010. Les deux clubs se seraient d'ailleurs mis d'accord sur la somme de 55 millions d'euros. Cependant, d'autres équipes prestigieuses comme le FC Barcelone, Chelsea, ou même Manchester United se seraient positionnées pour attirer Ribéry. En février 2010, il annonce qu'il fera son choix en fonction du parcours de son club en Ligue des Champions.L'élimination de la France au premier tour de la Coupe du monde de football de 2010 donne lieu à plusieurs rétrospectives parlant de l'affaire dans la presse nationale et internationale. Le 20 juillet 2010, il est placé en garde à vue avec Karim Benzema par la Brigade de répression du proxénétisme de Paris puis mis en examen pour « sollicitation de prostituée mineure ».

En 2010 et en 2011, il est élu sportif français le plus détesté de France en raison de l'affaire Zahia, du scandale de Knysna et sa jalousie supposée envers Yoann Gourcuff.

À la mi-temps de la demi-finale de la Ligue des Champions 2011-2012, il assène à son coéquipier Arjen Robben des coups de poing. En réaction, le Bayern lui inflige 50 000 euros d'amende.

Le 15 août 2012, à l'occasion d'un match amical entre la France et l'Uruguay , un hommage, sous la forme d'une minute d'applaudissement, est rendu à Thierry Roland, décédé quelques semaines plus tôt. Franck Ribery n'applaudit pas. La Fédération française de football lui adresse un avertissement quelques jours plus tard.

Dans son livre Tout seul, Raymond Domenech garde un regard sévère sur son ex-joueur déclarant que « Ribéry n'aime pas Gourcuff, c'est certain. (...) Avant l'Uruguay , j'ai dit à Gourcuff : "Je t'ai confié les clés, à toi de jouer !" Le pire, c'est le regard de Franck Ribéry. Je me fais peut-être du cinéma, mais j'ai vu dans ses yeux la haine, le mépris, ou la jalousie. (...) Il est semblable à Anelka et Henry : tout tourne autour de leur nombril. ».

Fin août 2013, Franck Ribéry élu meilleur joueur UEFA de la saison.

Lundi 20 janvier 2014, devant le tribunal correctionnel de Paris, s'ouvre le procès des footballeurs Franck Ribéry et Karim Benzema, accusés d'avoir eu des relations sexuelles tarifées avec la jeune escort girl Zahia alors qu'elle était encore mineure.

Le 6 juin 2014, Franck Ribéry annule sa participation pour le Mondial de football au Brésil car ilsouffre d'une lombalgie : "C'est la mort dans l'âme que je suis contraint de quitter l'équipe de France et de renoncer à la Coupe du monde. J'ai toujours espéré, après avoir noté des signes encourageants ces derniers jours, pouvoir être d'attaque pour France-Jamaïque. Mais les tests poussés auxquels je me suis soumis ce vendredi matin ont réveillé mes douleurs lombaires".

Le 13 août 2014, il annonce la fin de sa carrière internationale.

Source : fr.wikipedia.org/.../fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Ribery
fin de la biographie de Franck RIBéRY

Biographies de célébrités sur le même thème

Biographie de Fabien PELOUS | Biographie de Loic LEFERME | Biographie de Pierre PLEIMELDING | Biographie de Nick KYRGIOS | Biographie de KAKA | Biographie de Vanessa BOSLAK | Biographie de Martin JOHNSON | Biographie de Kimi RAIKKONEN | Biographie de Yohan CABAYE | Biographie de Fabien BARTHEZ | Biographie de Djalma SANTOS | Biographie de Richard SAINCT | Biographie de Jean-Pierre PAPIN | Biographie de Armand PENVERNE | Biographie de Jason LAMY-CHAPPUIS | Biographie de Rafael VAN DER VAART | Biographie de STONE COLD STEVE AUSTIN | Biographie de Evgeni PLUSHENKO | Biographie de Guillaume HOARAU | Biographie de Melonin NOUMONVI | Biographie de Imanol HARINORDOQUY | Biographie de Mats WILANDER | Biographie de Vincent RIOU | Biographie de Jean-Marc FURLAN | Biographie de Magnus CARLSEN | Biographie de Celestin OLIVER | Biographie de Bryan COQUARD | Biographie de Dorian MORTELETTE | Biographie de Constant VANDEN STOCK | Biographie de Gilbert PROUTEAU | Biographie de Michael JORDAN | Biographie de Yohann DINIZ | Biographie de Nacer BOUHANNI | Biographie de Christian VIERI | Biographie de Jonathan LOBERT | Biographie de Abdelkader EL BRAZI | Biographie de Thiago SILVA | Biographie de Martin FOURCADE | Biographie de Jean BAEZA | Biographie de Joakim NOAH | Biographie de Cyril DESPRES | Biographie de Marcel CERDAN | Biographie de Andre POUSSE | Biographie de Richard ASTRE | Biographie de Mike TYSON | Biographie de Yannick NOAH | Biographie de Laure MANAUDOU | Biographie de Hugues DUBOSCQ | Biographie de Xabi ALONSO | Biographie de Tomislav IVIC
fin de la biographie de Franck RIBéRY

Rejoignez-nous sur Facebook :

Chaque jour l'anniversaire d'une célébrité.
web design : Nathalie Millasseau
2014 © Fabien Branchut