People
Musique
Sport
Cinema
Science
Histoire
Politique
Justice
Religion
Télévision
Littérature
Mode
Logo de Monsieur Biographie
Le moteur de recherche en biographie
Cherchez la biographie d'une célébrité
OK
Chaque jour un anniversaire !
LAMA Serge

Biographie de
Serge LAMA

Nom : LAMA
Prénom : Serge
Age : 71 ans
Sexe : Homme
Nationalité : Francais
Thème :
Naissance : Né le
11 février 1943
Mort : --
Statut : Homme vivant
Serge Lama, de son vrai nom Serge Chauvier, né à Bordeaux le 11 février 1943, est un chanteur français.

11 février 1943

Naissance à Bordeaux, fils de Georges, chanteur d'opérette, premier prix du conservatoire de Bordeaux, et de Georgette Ponceaud sans profession. Il est fils unique.

1943-1950

Il passe une petite enfance heureuse à Bordeaux, baignée par les airs du répertoire lyrique et de Luis Mariano. Il passe ses vacances en Dordogne, chez sa grand-mère maternelle.

1950

Face au succès rencontré dans la région de Bordeaux, Georges Chauvier décide de tenter sa chance à Paris. Lorsque Serge a 7 ans, ses parents partent en le confiant à sa grand-mère. Il y restera six mois, demi-pensionnaire chez les frères, avant de rejoindre ses parents à Paris.

1951-1954

La famille vit dans une chambre d’hôtel, rue Duvivier, dans le 7e arrondissement. La carrière de son père a beaucoup de mal à démarrer. La famille a peu d’argent mais Serge est heureux. Il aime aller chercher son père au Théâtre des Capucines et traîner dans les coulisses.

Serge écrit ses premiers textes (première chanson vers 1954). Il écoute Georges Brassens, Gilbert Bécaud, Édith Piaf, Maurice Chevalier et des œuvres d'opérette. Il fait la connaissance d’un ami de son père, Marcel Gobineau, qui deviendra "son ami, son maître" (titre de la chanson qu'il dédiera par la suite). En face du Théâtre des Capucines se trouve un music-hall, l'Olympia où il rêve de chanter un jour.

1954-1960

Poussé par sa femme qui ne supportait plus cette vie, son père renonce à sa carrière de chanteur. Il devient représentant pour un brasseur. La famille s'installe dans un appartement d'Issy-les-Moulineaux. Serge est inscrit au Lycée Michelet, mais l’école ne l’intéresse pas beaucoup. En revanche, c’est avec plaisir qu’il intègre une troupe de théâtre amateur au lycée.

Serge ne supporte pas d’être éloigné du milieu artistique, et en veut beaucoup à sa mère. Il quitte l’école sans aucun diplôme, et s'inscrit dans une école de dessin. Il sèche les cours pendant un an et se sauve de chez ses parents.

1960-1963

Il vit de petits boulots, et se fait embaucher dans une banque. À l'heure du service militaire, il part en Algérie dans la base d’Hammaguir, en plein désert, et est affecté au standard. Dix-huit mois durant, il écrit les chansons de ses futurs premiers disques. Il rentre en France en décembre 1963.

1964

Pour se faire connaître et débuter, il fréquente un peu le petit conservatoire de Mireille. Il fait la rencontre de la pianiste Jackie Bayard qui mettra ses premiers textes en musique. Après plusieurs auditions, il est pris au cabaret l'Écluse le jour de ses 21 ans. Barbara est en vedette de ce spectacle. À l’Écluse, il tombera amoureux de la pianiste de Barbara, Liliane Benelli, un peu plus âgée que lui.

Remarqué par Renée Lebas, il enregistre son premier disque 45 tours avec 4 titres "A quinze ans" (Serge Lama/Jackie Bayard), "En ce temps là" (Serge Lama/Jackie Bayard), "Le bouffon du roi" (Serge Lama/Marguerite Laforêt), "C'était ma femme"' (Serge Lama/Claude Rolland). En octobre, il passe à Bobino en lever de rideau de Barbara et Brassens. Il y est repéré par un célèbre imprésario, Eddy Marouani. S'ensuivent ses premiers cabarets, première télé ("Jeunesse oblige" le 21 novembre).

1965

Sortie d'un deuxième 45 tours. L’été, il part en tournée, en première partie de Marcel Amont. Le 12 août, il est victime d’un très grave accident de voiture près d'Aix-en-Provence. La voiture, conduite par Jean-Claude Ghrenassia, le régisseur de la tournée, frère d'Enrico Macias, s’écrase contre un arbre. Liliane Benelli, sa fiancée et le conducteur sont tués sur le coup. Gravement polytraumatisé, il frôle la mort mais survit. Le 7 décembre, Georges Brassens, Marcel Amont, Régine, Pierre Perret, Barbara, Enrico Macias, Jean-jacques Debout et Sacha Distel donnent à l'Olympia une soirée de soutien en sa faveur. La recette lui est reversée1. La chanson "Une petite cantate" de Barbara est d'ailleurs dédiée à Liliane Benelli.

1966

Toujours immobilisé, il enregistre deux 45 tours en février et juin. Entre les nombreux séjours à l'hôpital, Serge est hébergé par son ami Marcel Gobineau. En mai, un jeune pianiste lui est envoyé par Régine : Yves Gilbert. C’est le début d’une longue collaboration.

1967

Serge enregistre un autre 45 tours avec "Les ballons rouges". Après quatorze opérations et une longue rééducation, Serge reprend son métier à l’Écluse puis à l’Olympia en octobre en première partie de Nana MOUSKOURI.

1968

Serge Lama part en tournée avec Enrico Macias et enregistre un 33 tours "D’aventures en aventures". En octobre, il se produit sur la scène de Bobino, en première partie de Georges Chelon. Il connaît son premier 'grand' succès. En décembre, il épouse Daisy Brun, une attachée de presse rencontrée pendant sa convalescence.

1969-1970

En 1969, sort "Les ballons rouges", une compilation des titres de 45 tours sortis en 1966 et 1967. Il rencontre également un gros succès avec "C'est toujours comme ça la première fois". Avec le titre "Une île" composée par son ami et pianiste Yves Gilbert, Lama remporte la rose d'or d'Antibes. Il sort en février 1970 un deuxième album original, "Et puis on s'aperçoit". Du 24 février au 16 mars, il passe pour la première fois en vedette sur une scène, à Bobino. C'est dans ces années-là qu'il rencontre Michèle sa future épouse. Michèle a un fils en bas âge prénommé Nicolas.

1971

Cette année-là Lama rencontre un deuxième succès avec "Superman" (250 000 exemplaires du 45 tours), puis sort un album en mars. Il se produit dans différents cabarets (Don Camillo, la villa d'Este). En avril, il représente la France au concours de l'Eurovision, à Dublin, avec une chanson composée par Alice Dona, "Un jardin sur la terre". Il est classé 10e. Néanmoins, sa rencontre avec Alice Dona sera essentielle pour lui.

1973

De cette nouvelle collaboration va naître un 30 cm "Je suis malade". Une pochette rouge, le premier disque d'or de sa carrière. Il part en tournée puis participe à un Musicorama à l'Olympia le 12 février. Ce concert sera retransmis sur Europe 1. Il devient vedette en un soir avec Maxime Le Forestier. Bruno Coquatrix lui fait signer le soir même un contrat pour passer en vedette du 9 au 21 mars.

1974

Cinquième album studio "Chez moi". Serge se produit de nouveau à l’Olympia du 5 au 18 février. Un premier album public sera pressé. Il recevra un Oscar de la chanson française pour "Les pt'ites femmes de Pigalle".

1975-1976

Serge inaugure le Palais des Congrès du 15 janvier au 2 février, produit par Roland Hubert. Le reste du temps il le passe en tournée. Un 30 cm "La vie Lilas" sort en novembre. En janvier 1976 Serge est l'invité d’honneur du grand échiquier de Jacques Chancel.

1977

Serge retourne au Palais des Congrès du 8 janvier au 27 février. Il sort l’album "L'enfant au piano" et un live du Palais des congrès. À cette époque Serge donne plus de 250 concerts par an[réf. nécessaire].

1978-1980

Un double album "Enfadolescence" sort en octobre 1978 et Serge retrouve le Palais des Congrès pour 70 galas de janvier à avril 1979. Un troisième live est enregistré au Palais des congrès, sort également en 1980 un album dans lequel il chante Brel.

Il participe à un film Alors... heureux ? de Claude Barrois.

En octobre, dixième album studio "Souvenirs... Attention... Danger !".

1981

Serge retrouve une nouvelle fois sa salle, c'est-à-dire le Palais des congrès ; 330 000 spectateurs vont venir l’applaudir entre le 19 janvier et le 5 avril. Puis il part en tournée le reste de l’année.

Il est en tournée au Canada lorsque son fils Frédéric voit le jour en Corse le 23 septembre. Pour se préserver des journalistes, son existence restera cachée presque 2 ans. Un 4e live est capté au Palais des Congrès : "Avec simplicité". Serge enregistre également un album avec son père "Lama père et fils" puis ils partiront en tournée ensemble.

1982-1986

Serge se lance dans l’écriture d’une comédie musicale sur Napoléon dont Yves Gilbert écrit toute la musique. Un Double 30 cm "J'assume tout-Napoléon" sort en septembre 1982. Serge présente cet album chez Michel Drucker lors d’une soirée spéciale. Puis un deuxième album "Marie la Polonaise" sort en octobre 1984.

Au mois de février 1984, Serge fête ses 20 ans de carrière sur la scène du Grand Rex.

La comédie musicale est montée au Théâtre Marigny (du 20 septembre 1984 à juin 1986)

Le 14 décembre 1984, ses parents sont victimes d’un accident d'automobile ; son père décède sur le coup, sa mère trois mois plus tard. Nouveau Grand Échiquier le 21 janvier 1985. Serge retrouve les studios d’enregistrements en 1986 avec l’album "Portraits de femmes".

1987-1988

Tournée en France avec le spectacle de Napoléon. Au total un million de billets d’entrées seront vendus. L’album studio "Je t'aime" sort en septembre 1987. Serge retourne à la chanson au Casino de Paris en octobre 1987 dans un spectacle un peu différent car entouré de danseurs. Un album live est enregistré.

En 1988, Napoléon est monté au Canada. Une vidéo est enregistrée[réf. nécessaire].

Le 11 février 1989, il fête ses 25 ans de carrière dans un spécial Champs-Élysées.

1991-1992

Serge passe au théâtre : il joue avec Agnès Soral dans "La facture" de Françoise Dorin aux Bouffes Parisiens. Le 17 juin 1991 il épouse Michèle, sa compagne depuis 20 ans et la mère de son fils. Un CD de réenregistrements "Amald'âme" sort en avril 1992 avec 3 inédits.

1993

Il joue dans "Toâ" (Sacha Guitry) au théâtre Édouard VII et en tournée.

Pour une série télévisée policière, il incarne le commissaire Paparel dans "Garde à vue".

1994-1995

Décès de son ami Marcel Gobineau.

Un album "Lama" sort en novembre et Serge repart en tournées puis se produit de nouveau au Palais des Congrès en janvier 1995. Le 8 décembre de cette même année, il est le parrain du Téléthon.

1996

Serge retourne à l'Olympia en mars avant que ce dernier ne soit transformé. Un 6e album live, "L'ami", retrace ce spectacle et sort en octobre.

1997

Tournée au Québec en janvier puis en France ; sortie de son intégrale, "L'âme à nu", 12 CD.

1998-2002

Serge se produit en novembre 1998 à l’Olympia accompagné d’un orchestre symphonique puis en tournée. De ce spectacle sortira un 7e album live Symphonique.

Il tourne un court métrage, "La courte échelle", de Thierry Poirier avec Alexandre Brasseur.

Un album différent "Feuille à feuille" paraît en novembre 2001. Serge retrouve l’Olympia (du 16 au 18 et du 26 au 31 mars 2002) puis part en tournée.

2003

Pour ses 60 ans et ses 40 ans de carrière, Serge se produit pour un concert unique à Bercy devant 12 000 spectateurs. Isabelle Boulay, Alice Dona, Marie-Paule Belle, Lena Ka sont ses invitées sur scène. Un disque "Un jour une vie" sort en avril.

Serge va faire aussi un album de duos avec des chanteuses comme Lara Fabian, Lynda Lemay, Anggun et un duo virtuel avec Dalida. Cet album "Pluri'elles" sort en novembre.

2004-2007

Tournée "Accordéonissi'mots" (200 concerts) jusqu’au 12 juin 2007, avec un passage parisien au Théâtre Marigny (29 septembre-26 novembre). Serge est seul sur scène avec un accordéoniste Sergio Tomassi, un 9e Live est produit.

2007

Recueil de textes érotiques, "Sentiments Sexe Solitude" (éd. Anne Carrière).

2008-2011

Le 18e album original "L'âge d'horizon" sort le 3 novembre. Tournée en mars-avril puis en automne jusqu'au Palais des Congrès (16 au 18 décembre). Puis tournée jusqu'en mai 2010. Reprise de la tournée en 2011. Passage triomphal à l'Olympia les 7, 8 et 9 octobre 2011.

2012

Pause d'une année pour cause d'opération à la hanche.

2013

Serge Lama sera en tournée et sur la scène de l'Olympia du 8 au 17 février 2013 afin de fêter ses 70 ans et 50 ans de carrière.

Source : fr.wikipedia.org/.../://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Lama
fin de la biographie de Serge LAMA

Biographies de célébrités sur le même thème

Biographie de Johnny BURNETTE | Biographie de TONTON DAVID | Biographie de Lily ALLEN | Biographie de Koffi OLOMIDE | Biographie de Roland DE LASSUS | Biographie de Liane FOLY | Biographie de Wyclef JEAN | Biographie de TRICKY | Biographie de Dick RIVERS | Biographie de Varg VIKERNES | Biographie de Johnny KIDD | Biographie de Dietrich FISCHER-DIESKAU | Biographie de YODELICE | Biographie de Jon LORD | Biographie de Andy WILLIAMS (CHANTEUR) | Biographie de Tom JONES (CHANTEUR) | Biographie de Jeanne MAS | Biographie de Mario BARRAVECCHIA | Biographie de BEN L'ONCLE SOUL | Biographie de Bob WESTON | Biographie de Will SMITH | Biographie de Joey TEMPEST | Biographie de Dave BRUBECK | Biographie de Don Van VLIET | Biographie de Gaelle PINHEIRO | Biographie de John CUSACK | Biographie de Bebo VALDES | Biographie de Andre CLAVEAU | Biographie de Earl SCRUGGS | Biographie de Serguei RACHMANINOV | Biographie de Baptiste GIABICONI | Biographie de Federico garcia LORCA | Biographie de DEAD | Biographie de Eddie VARTAN | Biographie de Jamie HINCE | Biographie de Manu KATCHE | Biographie de Gerald DE PALMAS | Biographie de Janet JACKSON | Biographie de Bette MIDLER | Biographie de SINIK | Biographie de Chantal GALLIA | Biographie de ARTHUR H | Biographie de Chet BAKER | Biographie de Richard COCCIANTE | Biographie de Peter STEELE | Biographie de Renee LEBAS | Biographie de Louis ARMSTRONG | Biographie de Bernard VITET | Biographie de Ute LEMPER | Biographie de Guy MARCHAND
fin de la biographie de Serge LAMA

Rejoignez-nous sur Facebook :

Chaque jour l'anniversaire d'une célébrité.
web design : Nathalie Millasseau
2014 © Fabien Branchut